• S.Ch.

Un rendez-vous avec la mensonge

Mis à jour : 25 déc. 2020

Elle, toujours au rendez-vous.

Tu la vois arriver; sa figure fine, attirante, séduisante.

La mensonge qui ronge, qui enveloppe, qui tord.


Comment se passe ton rendez-vous ?

Au bord de l'eau, à table, sur une chaise froide.

Au bout du canapé, les murs nus, la décoration froide.

La nuit qui tombe, au-dessus le ciel immuable, et autour de lumières ténues.


Comment te présentes tu ?

Tes traits comme un masque, toujours le même, parfois un peu distinct.

Avec le même discours, parfois un ton différent;

un peu plus doux, un peu plus dur, un peu plus mou.


Attrapé, ses lianes t'ont entouré.

Séduit, ses yeux clairs vont te trahir.

Fier, ses paroles t'ont piégé.

Aveuglé, ses lèvres furieuses vont te tuer.


Si seulement tu pouvais échapper à ses propos fermes, captivants, appétissants.

Avant qu'elle n'arrive et ne marche vers toi en te regardant...

Elle fait mine d'indifférence alors qu'elle ambitionne ton âme.

Tu la désires de par ses manières charmantes, son regard défiant, son discours convaincant quand tu perçois la soif de sa bouche.

Hélas, présent au rendez-vous, t'as plié ta volonté.

Elle te conquiert goutte à goutte de seconde en seconde.

Elle t'invahit peu à peu de plus en plus.


Elle ne fait que multiplier ses griffes...

jusqu'à arracher ta peau, ta sensibilité,

jusqu'à déchirer ta raison, ta liberté.

Peut être que tu la trouves belle à la lumière de la lune...

Faux ! Fou ! Elle est hideuse pour l'éternité.

Et si le poisson de la mensonge a pénétré ton coeur, comment t'y échapperas ?

Et si elle grimpe à tes veines, comment tu t'y libéreras ?


Regarde mes dents, mensonge; je ne suis plus jolie quand je te les montre.

Je ne cherche pas ton admiration, ton jugement me chasse, je ne veux plus de ton enlace.

Je cours loin jusqu'à m'essouffler et ne plus regarder cette beauté brûlante... Elle ment !

Cette silhouette mince... Elle ment !

Cette voix, ce caractère, cette apparence déterminée... Elle ment !

Sa fleure se désintègre comme de la poussière entre les doigts.


Elle ! Toujours au rendez-vous !

Son parfum m'a ébloui, je suis ivre de ses intentions, affolé par son sourire.

La mensonge qui dérobe, qui égorge, qui détruit.


Aujourd'hui elle arrive mais j'ai oublié son prénom, l'adresse du rendez-vous, son heure.

Je suis cassé, enchainé, incliné devant sa ruse, emporté vers la perdition de la mensonge...

Qui me délivrera de ces cordes ?




Crédit Photo: Scarlett Raifur

48 vues

©2020 par Histoires d'ajourd'hui. Créé avec Wix.com