• S.Ch.

Ode à la repentance

Pardon, je t'ai fait pleurer.

Toutes les fois que mes lèvres t'on déçu, je n'ai pas su choisir ce qui garderait ton coeur de toute déchirure.


Pardon, je ne t'ai pas choisi, chaque fois que j'ai fermé mon entendement aux paroles vraies.


Pardon, j'ai négligé ton âme, ton intégrité, ton identité, ta personne.


Pardon, j'ai brisé ta confiance, ta fidélité, ta douceur, ton innocence.


Quand ma voix ne s'est pas levée pour chercher la vérité.

Quand mes mains se sont serrées autour de désirs sans renoncer à moi même, sans m'oublier, sans me rappeler de tes yeux.

Quand mes propres yeux se sont fixés sur des flammes brûlantes, mes pensées dansant loin des tiennes, mon esprit éloigné de toi.

Quand ma volonté s'est déviée de la lumière pour marcher dans l'obscurité.


Oh, mon seul amour, comment revenir à toi quand je n'ai pas su garder ton amitié, honorer ta bonté, respecter ta gloire ? Comment revenir devant ta face lumineuse, bonne, resplendissante ? Comment admirer ta beauté unique, indescriptible, éblouissante ?


Oh mon âme, comment revenir à toi, en toi, avec toi. Je te cherche et je ne te retrouve plus comme avant; dans ce profond espace d'intimité et de secret dans lequel nous nous regardions en silence avec transparence et communion.


Crois-moi, ce même désir fusionnel m'envahit toujours. Me voici, j'aspire à te rencontrer à nouveau. Me pardonneras tu, tout ce que j'ai vécu loin de toi ?


Ton absence me ronge l'âme, tout mon être languit de souffrance si je ne t'ai plus près de ma peau, intimement collé sous ma peau, au plus profond de mon être intérieur.


Oh, cette distance que j'ai franchie a transpercé mes entrailles, brisé mes os, opprimé mes poumons jusqu'à couper ma respiration. Je t'en supplie, je cris, pardonne moi tout, chaque pensée, chaque fois, chaque manque d'amour. Car sans toi il n'y a plus de vie dans mes membres, plus d'espérance dans mes battements, plus de souffle dans ce corps écrasé sous le poids de ton absence.


Que j'aspire à ta présence! Encore une fois, sois avec moi.

Toi, à qui je n'ai pas choisi, je te le dis.

Toi à qui j'ai manqué, je te le répètes.

Toi à qui j'ai ignoré et blessé, je te le redis.

C'est à toi que j'aime.

Même si je ne sais pas aimer.

Apprends moi à t'aimer, un peu mieux aujourd'hui. Pardonne moi et je saurai ce qui veut dire aimer sans condition et à tes côtés, encore une fois, être trempé de cette grâce.


Crédit Photo: mrjn Photography

37 vues

©2020 par Histoires d'ajourd'hui. Créé avec Wix.com